" Une marine au siècle des Lumières "

 

Cette visite organisée par l’Association Louis XVI le samedi 5 avril au Musée National de la Marine à Paris fut une occasion unique d’étudier le paysage économique, culturel et militaire de la France au XVIIIème siècle par le prisme de sa force navale. Grâce à la connaissance d’une guide-conférencière particulièrement prolixe à ce sujet, les adhérents de l’association ont pu (re)découvrir ce musée au rythme des règnes successifs de Louis XV et Louis XVI et par l’étude de l’approche de la question maritime de ces derniers en tant que monarques.

       

La visite, divisée en trois temps forts, a permis tout d’abord d’étudier la marine durant le Siècle des Lumières d’un point de vue purement technique avant d’analyser son rôle, en France, à la lumière du développement du commerce avec les colonies et les autres puissances mondiales, mais aussi des relations internationales impliquant des navires de guerre.

       

Le XVIIIème siècle correspond à un Age d’Or de la marine de bois. La visite débute devant une imposante miniature de navire - objet incontournable de l’éducation du jeune Louis XV-, l’occasion pour la conférencière d’indiquer que ce dernier, qui ne vit la mer pour la première fois qu’à l’âge de trente-neuf ans, n’avait pas d’intérêt pour les questions maritimes. Les visiteurs sont très vite invités à découvrir les différentes étapes de la construction d’un navire et les multiples corps de métiers impliqués, de la gestion essentielle des forêts à la corderie, en passant par l’étude de l’ingéniosité indéniable des marins capables alors de manipuler des dizaines de canons pesant jusqu’à trois tonnes.

Une partie importante de la visite est consacrée à la riche collection iconographique du musée, et en particulier à l’étude détaillée de l’œuvre de Claude Joseph Vernet, dont l’ensemble des peintures répond à une commande royale de Louis XV. Ces peintures, produites en 1753 et 1765, représentant les principaux ports français de sa terre natale, en Provence (Marseille, Toulon, etc.), et de la côte atlantique  (Rochefort, La Rochelle, etc.) offrent une monographie unique de la marine à cette époque et des diverses activités qui y sont liées. Ainsi peut-on observer dans chacune de ses œuvres le mode de vie des français dans les ports et leurs métiers, leur contact avec les marins, les produits échangés dans le commerce international, les activités liées à la construction navale, etc. De fait, au-delà de l’intérêt esthétique de ces tableaux en lien avec les exigences de l’époque (voir à ce sujet la place essentielle du ciel qui permet de transmettre une émotion particulière dans chaque œuvre par exemple), c’est une analyse socioculturelle pointilleuse que nous offre Vernet.

 

Enfin, la conférencière invite les visiteurs à se pencher sur la question de la guerre maritime. Aussi choisit-elle de concentrer son exposé sur la place du continent américain dans les relations internationales de la France au XVIIIème siècle. L’on apprend que l’échec de la Guerre de Sept Ans face aux Britanniques fut l’occasion pour la France de repenser ses méthodes et ses techniques de guerre. C’est l’implication fructueuse de Louis XVI dans la Guerre d’Indépendance des États-Unis aux côtés des forces espagnoles qui redore alors le blason de la marine française et marque ce qui semble être l’apogée de la puissance maritime de la France, interrompue pour un temps au moment de la Révolution avant que les désirs impérialistes de Napoléon ne lui donne un second souffle.

CONFÉRENCE

"Christophe Potter, le dernier défenseur de la famille royale"

donnée par Monsieur Patrice Valfré, Auteur

Patrice Valfré, Auteur

 

Conférence donnée aux adhérents et sympathisants de l'association

le samedi 1er juin 2013 à la Maison des Associations à Paris

 

 

Site internet: http://patrice-valfre.123siteweb.fr/

 

Ecoutez la conférence


  Passez la souris sur les images pour obtenir les légendes.